Archive pour mai 2009

Les Nouvelles Convoitises

Vendredi 15 mai 2009

Après avoir été « pilé » par Flammarion,  et avoir macéré sur un rayon pendant plus de vingt ans,  j’ai eu envie de donner à Convoitises Convoitises une nouvelle histoire en réinventant autour des textes primitifs une série de lettres pour partager des instants de plaisir culinaire. Avant d’envoyer le texte à un éditeur, je le pose dans ce blog afin de vous donner la possibiité d’y jeter un oeil, une oreille, d’en grignoter quelques lignes. Il fut un temps où nius avons eu avecles éditions Tipaza l’intention de faire un livre de recettes autour de l’idée d’assiette complète, menant de l’entrée au dessert en petites proportions. Mais la maquette de ce livre avait le défaut de demander beaucoup de moyens financiers que nous n’avions pas ! Toutes les tentatives pour trouver des fonds ont échoué, et de mon côté je n’étais pas totalement satisfaite des propositions de l’illustrateur. Cela ne veut pas dire qu’un jour ce livre-là ne paraîtra pas… mais j’avais bien des choses à raconter et je devais sortir de l’impasse où je me trouvais. Lors d’un diner à Nice avec Liliane Giraudon, elle m’a suggéré de donner une suite à Convoitises, et je me suis lancée. Je lui devais d’avoir en 1983, ouvert au premier titre l’horizon Flammarion par l’intermédiaire de Michel Nurisdany. Je vous donne donc à lire les vingt premières pages de ce manuscrit  Les Nouvelles Convoitises dans Cuisine pdf Les Nouvelles Convoitises, extrait

Humour culinaire

Vendredi 8 mai 2009

Proportions étudiées
 pour
 8
 personnes 
normalement 
affamées.
 Le
 menu
 comprend
 en
 entrée 
trois 
tyayo 
par 
unité 
dégustatrice
(ou
 six 
si 
vous
 avez
 choisi 
les
 petites 
galettes
 rondes 
et
 non
 les 
grandes)
 et
 quelques 
petits résidus 
de
poulet
 et
 de 
bambou 
pour
 parsemer
 ce
 plat 
unique 
:
LE 
RIZ 
VIETNAMIEN.
Prendre
 une
 bonne 
journée,
 la 
vider
 de 
toute
 préoccupation, 
installer 
sur
 une 
très
grande 
table
 des
 saladiers, une pile
 de 
torchons
 bien
 propres,
un 
plateau 
légèrement
 creux, 
et 
une 
planche 
à
 découper.
Apporter 
un 
bon 
fauteuil
 et 
s’y 
installer 
confortablement 
avec 
un
 ouvrage 
pour
surveiller 
le
 trempage
 des
 champignons 
noirs
 chinois
 et
 du
 vermicelle
 de
 soja.
1ère
 heure.
 Mettre 
au 
creux
 de
 sa 
main
 une
 poignée 
de 
ces 
champignons
 et
 les 
laisser s’humidifier 1/4 d’heure. 50g de vermicelles s’ébattent gentiment dans un bocal pendant ce temps-là.

suite à télécharger  NemsHumour culinaire dans Cuisine pdf , cette recette  est suivie de celle du  pdf dans Cuisine Bamboo chicken

Diner asiatique

Dimanche 3 mai 2009

Apéritif
30g de gingembre épluché, coupé et mixé. Un bol d’eau chaude. Faire macérer un quart d’heure. Filtrer. Ajouter du citron vert, du sucre et de la menthe. Ajouter un cocktail de fruits exotiques (mangue passion, ananas…)
Servir frais avec des chips de crevettes maison

Première entrée, soupe au poulet et aux gambas.
Du bouillon de poulet (réalisé avec la carcasse d’un  poulet rôti, oignon, bouquet garni, légumes, longuement cuit dans un litre et demi d’eau jusqu’à réduire à 1 litre)
Une poignée de vermicelles de soja, 3 champignons noirs chinois gonflés dans l’eau ou deux pleurotes françaises, coupés ne morceaux, un bulbe de citronnelle coupée en petits bouts, une gamba ou une grosse crevette coupée 3  par personne. Chacun mettra les feuilles de coriandre à son goût.
Seconde entrée  les nems

dscn2427.jpg

400g de porc haché (échine), une poignée de germes de soja, une autre de germes de soja, une autre de vermicelles de soja, une autre de carotte râpée, 2 champignons chinois gonflés dans l’eau lamellifiés, 2 cebettes en rondelles, une cuiller à café de gingembre frais haché (issu de ce qui a été filtré pour le cocktail) , une cuiller à soupe de Nuoc Mam, un œuf

Servir avec salade verte, menthe, sauce (Nuoc-Mam + citron + gingembre + piment + sucre)

Premier plat le porc sucré

100g d’échine de porc en petits dés.
On fait un caramel au sucre et à l’eau et on roule la viande dedans. Puis on rajoute de l’eau presque au ras de la viande, de la sauce de soja et un peu de Nuoc Mam et on fait cuire jusqu’à réduire le jus à du sirop.
Second plat le bœuf chop suey
100g de bœuf par personne coupé en petits dés et mis à macérer dans de la sauce soja
Un peu d’oignon, de brocolis, de carottes, de poireau, du gingembre, du soja, revenus dans un wok ou une poèle jusqu’au manque de  croquant voulu, avec huile de sésame et huile normale.
Avant de servir on fait rapidement sauter la viande toute seule et on réchauffe les légumes. On parfume au Nuoc Mam et/ou au soja.

 

En dessert : un sorbet à la noix de coco avec des litchies (frais si possible), avec quelques lamelles de gingembre confit et des copeaux de noix de coco. Les beignets de pomme sont à proscrire après les nems !